/ RM Sotheby's Monaco 2018

Grimaldi Forum, Monaco

Quand 

12 Mai 2018

 

Après la bonne expérience vécue lors des RM Sotheby's de Paris en Février dernier, la tentation fut grande d'aller fouiner du côté de la Principauté de Monaco pour la vente se déroulant en même temps que le GP Historique. J'ai donc, une fois de plus, eu le privilège de suivre la préparation des véhicules par l'équipe GTechniq France.

 

 Je me retrouve alors à Monaco après un vol d'une heure et demie. Le Grimaldi Forum nous ouvre alors ses portes le Jeudi en fin de matinée. Nous prenons nos marques, quasiment tous les lots sont présents et installés. Il est temps de s'y mettre, au boulot !

 

 

C'est plus de 100 lots qui demanderont le plus grand soin afin qu'ils soient présentables aux enchérisseurs qui, quant à eux, viendront le Samedi tenter d'acquérir ces merveilleuses voitures.

 

 

Penchons-nous de plus près sur les lots principaux. On commence tout de suite par la pièce maîtresse, la Ferrari 250 GT Berlinetta "Tour de France" 1957 by Scaglietti. Dans sa robe rouge à bande noire, elle est tout simplement magnifique. Evidemment matching numbers (moteur et châssis ne se sont jamais quittés depuis la sortie de l'usine de Maranello), elle a été pilotée par Wolfgang Seidel, pilote usine à l'époque. Le palmarès est intéressant : 2ème au GP de Spa Francorchamps 1958, et 4ème au 12 Heures de Reims la même année. C'est la 15ème des 17 exemplaires produits, et dispose notamment des phares à longue portée qui lui donne un charme fou. Estimée entre 7 et 9 Millions d'€, elle n'a malheureusement pas trouvé preneur. A tous les gentlemen drivers désirant s'amuser lors d'événements "Classic", c'est une belle opportunité pour se distinguer des 275 GTB. 

 

 

Faisons un bon en avant de quelques dizaines d'années et jetons un oeil sur la Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse mise en vente. Cet exemplaire, outre ses 1200cv et son toit vitré retirable, présente la particularité d'avoir été personnalisé autour du thème Transformers. En effet, on retrouve d'abord une peinture bi-ton à l'effigie du badge Autobot, qui se prolonge sur les portes. A l'intérieur, c'est également un bi-ton bleu, accompagné d'une plaque en métal entre les 2 sièges, reprenant le motif extérieur. C'est l'une des toutes dernières sorties de l'usine de Molsheim en fin d'année 2014, elle n'a que 840km au compteur. Un super lot qui a trouvé preneur pour la somme de 1 720 625€.

 

 

Sa voisine de tapis se nomme RUF CTR3 Clubsport. Basée sur une Porsche 911 type 997, le moteur passe devant le train arrière, et atteint la puissance phénoménale de 777hp grâce à 2 turbos KKK, pas mal pour un Flat 6 de 3.8L ! Cet exemplaire est un des derniers également, présent au salon de Genève 2018, livré avec une montre commemorative et signé par Alois Ruf himself. Les couleurs choisies sont originales, surtout le tissu écossais pour les baquets. Elle en impose visuellement. Ce lot a été adjugé à 1 107 500€.

 

 

Dernière de la lignée, la Ferrari Sergio by Pininfarina. Basée sur une Ferrari 458 Italia, il n'en existe que 6. Celle-ci n'a parcouru que 200km. Elle n'a malheureusement pas trouvé preneur, dommage car ce jaune lui va si bien.

 

 

L'alignement est assez impressionnant à voir, il faut l'avouer.

 

 

Pendant ce temps, l'équipe de Gtechniq continue à oeuvrer sur les autres voitures. Ils apprécient particulièrement la Lamborghini Diablo GT. N°12/80, celle-ci n'a parcouru que 279km. Elle représente assez bien l'idée qu'on peut se faire d'une supercar des années 90-2000 : gros V12 atmosphérique en position centrale arrière, des lignes acérées mais pas extrêmes, le tout en édition ultra limitée. 

 

 

Lors de cette vente, un bon nombre de Porsche étaient proposées aux acheteurs. Quelques anciennes, 2.7 RS Lightweight (partie pour 1 242 500€, une jolie somme), 2 sublimes 356 vertes, 924 GTR, 914/6 .. et quelques modernes, préparées par RUF, encore : une 997 Speedster, une RUF RT 35 Anniversary ...

 

 

Une des stars de la vente est indéniablement la Lamborghini Huracan RWD du Pape François. Parée d'une robe blanche immaculée, finement soulignée par des liserés dorés, elle fut offerte par Stefano Domenicali au Pape François. Elle a permis de récolter 809 375€ (estimée 250-350 000€), destinés à des oeuvre de charité. Un beau geste de la part de l'enchérisseur.

 

 

La majeure partie de la salle est occupe par des italiennes : 275 GTB, 599 GTO Tailor Made, Alfa Romeo 8C Competiione et Spider, Ferrari 250 GT Coupé Boano, Pininfarina, Cabriolet Serie 2 ... vraiment de belles choses.

 

 

2 Formule 1 sorties des circuits ont été mises aux enchères. Une Jordan 199 ex Heinz Harald Frentzen, dotée du V10 Honda-Mugen au son rageur, et la Benetton B192 ex Michael Schumacher, excusez du peu !

 

 

Les 2 furent adjugées pour respectivement 241 250€ et 815 000€.

 

 

En résumé, des enchères avec quelques invendus tout de même, mais certains résultats assez incroyables, le tout dans un cadre idyllique. Je ne manquerai pas d'y retourner dans 2 ans, croyez-moi ! J'adresse au passage un grand merci à l'équipe GTechniq France pour l'ensemble de cette semaine, c'était vraiment cool.

Le lien vers les résultats complets : https://rmsothebys.com/en/home/lots/MC18#