/ RM Sotheby’s Monaco 2016

Le Sporting - Monaco

Quand 

13 Mai 2016

La vente biennale RM Sotheby’s de Monaco est rapidement devenue une des ventes d'automobiles de collection les plus importantes d'Europe et coïncide avec le week-end du Grand Prix Historique de Monaco. Avec pour cadre le magnifique Sporting, la vente de 2014 a réalisé un résultat de  41 millions d'euros de ventes. La vente de 2016 propose 105 voitures de sport, de course et de carrossiers parmi les plus désirables du monde, dont un Spider Ferrari 275 GTS/4 NART extrêmement rare et la célèbre Collection Quattroruote italienne.
 
Beaucoup de Ferrari chez RM Auctions, comme d’habitude. Cette année un modèle exceptionnel trust la première place de la vente, il s’agit d’une Ferrari 275 GTS/4 NART Spider, chassis no. 11057, elle est estimée entre €19.000.000 et €23.000.000. Dix exemplaires seulement ont été produits, fruits d'une intelligente collaboration entre le bouillant importateur Ferrari aux États-Unis, Luigi Chinetti, et Enzo Ferrari, ce qui explique que ce modèle porte le nom de l'équipe de Chinetti, le North American Racing Team. L'exemplaire proposé est très particulier car, en plus de bénéficier de numéros concordants et d'une certification Ferrari Classiche, il s'agit de la dernière des 10 voitures produites, la seule livrée neuve en Europe et l'antépénultième de toutes les Ferrari 275 fabriquées. Elle n'a pas été vendue, malgré une enchère à 17 millions d'euros.
 
Autre modèle impressionnant, la Ferrari 340 America Barchetta by Touring de 1951, chassis no. 0116/A, est estimée entre €7.500.000 et €9.000.000. Forte d'un beau passé en course avec deux participations aux 24 Heures du Mans, en 1951 et en 1952, cette 340 America est la deuxième de huit voitures carrossées par Touring. Ayant appartenu à la célèbre collection de Pierre Bardinon, au Mas du Clos, elle fait partie des premières générations de Ferrari de course et, avec son gros moteur V12 et ses numéros concordants, elle est éligible à presque tous les évènements historiques internationaux, dont le Grand Prix de Monaco Historique. Elle a été vendue pour 7.280.000 euros. On peut noter aussi la presence d’une Ferrari 365 GTS/4 Daytona Spider by Scaglietti de 1972 - chassis no. 15535 (estimation €2.400.000 - €2.800.000), une Ferrari 330 GTS by Pininfarina de 1967 - chassis no. 9781 (estimation €2.100.000 - €2.400.000) et une Ferrari 275 GTS by Pininfarina de 1966 - chassis no. 07805 (vendue pour 1.792.000 euros). La Ferrari 212 Inter Cabriolet Vignale a été vendue pour 1.176.000 euros.

Une Porsche 911 GT1 Evolution de 1997, chassis no. GT1 993-117, était aussi présente et estimée entre €2.700.000 et €3.000.000. Un des exemplaires les plus titrés du genre, cette 911 GT1 affiche un important historique en compétition, avec une participation aux 24 Heures de Daytona et la victoire au Championnat GT du Canada 1999, 2000 et 2001. Jamais encore proposée en vente publique, elle arrive à Monaco juste après une restauration complète et constitue l'unique opportunité d'acquérir la seule 911 GT1 de compétition immatriculée pour la route. Elle a été vendue pour 2.772.000 euros.
 
Parmi les autres voitures de la vente, on pouvait apprécier une Alfa Romeo Giulia Tubolare Zagato 1965, châssis n° 750039, faisant partie des 101 exemplaires produits, cette TZ affiche un bel historique en compétition, tout en étant entre les mains de son propriétaire actuel depuis 33 ans (Est. 950 000 - 1 200 000 €) ; une Aston Martin DB AR1 Zagato 2004, châssis n° 015/099 , quinzième de 99 voitures produites, cet “American Roadster” fait partie des rares livrés neufs en Europe et appartient encore à son premier propriétaire (Est. 180 000 - 230 000 €) ; une Porsche 959 ‘Komfort’ Stage II 1988, châssis n° 900248, cette fascinante 959 est un des trois exemplaires de teinte noire d'origine avec sellerie noire, bénéficie des ultra-désirables spécifications "Stage II" et affiche moins de 9 500 km d'origine (vendue pour 896.000 euros) ; et une Bentley Type R Continental coupé Fastback Mulliner 1954, châssis n° BC14D, dotée de nombreux équipements commandés spécialement, cette Type R appartient depuis plus de 20 ans au même propriétaire, Luca Bassani Antivari, créateur des yachts Wally, à Monaco (Est. 750 000 - 950 000 €).

En préliminaire à la vente principale du 14 mai, RM Sotheby’s a consacré une vente spéciale à la Collection Quattroruote. Proposé sans réserve, cet ensemble éclectique de 39 véhicules comprenant des automobiles, des motos et des voitures à chevaux, représente 60 ans de préservation soigneuse par un des journalistes automobiles italiens les plus célèbres, Gianni Mazzocchi, et par sa famille. Fondateur du magazine Quattroruote, le regretté M. Mazzocchi appréciait les techniques raffinées et avait réuni ses acquisitions au sein d'un musée situé dans les locaux de son entreprise d'édition, à Milan. Reflétant le souhait de la famille de raconter l'histoire de l'automobile, cette collection va d'un châssis De Dion Bouton 1902 à une Maserati Quattroporte III 1979, dernière automobile italienne de fabrication artisanale. Parmi les voitures proposées, plusieurs appartiennent depuis longtemps à la collection dont une Bugatti Type 57 cabriolet Gangloff 1939, châssis n° 57731, exposée au Salon de Genève 1939 et voiture de démonstration de l'entreprise utilisée par Jean-Pierre Wimille, cette Type 57 offre une présentation authentique, avec son moteur d'origine (vendue 660.800 euros) ; et une Hispano-Suiza H6B coupé-chauffeur Binder 1930, châssis n° 12306, superbe exemplaire de la meilleure voiture française de son époque, elle est dotée d'une magnifique carrosserie classique bénéficiant d'une finition de grand luxe (vendue 106.400 euros).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir