Événements

/ Les rallyes de Chantilly 2016 & Preview

Château de Chantilly

Quand 

3 Septembre 2016

 

Nous voilà de retour en France au lendemain du Concours de Windsor pour couvrir le rallye des collectionneurs et des supercars en préambule au Concours d’Élégance Chantilly Arts & Elegance Richard Mille. Je commence la journée par un rapide aller-retour dans les jardins de Chantilly, quelques voitures sont déjà en place attendant patiemment les autres. Je ne m'éternise pas, mais l'avant-goût est déjà savoureux. Après avoir échoué à deux reprises pour me rendre au Concours de Chantilly, la troisième tentative est la bonne. Jamais deux sans trois comme on dit.
 
Le domaine est gigantesque ! C’est vraiment la première chose qui me frappe, un contraste certain avec la Villa d’Este ou bien le Concours of Elegance en Grande-Bretagne. On est bel et bien présent dans un immense jardin à la française avec son canal et ses fontaines qui vont nous servir d’arrière-plan et bien sûr le superbe château de Chantilly encerclé par les eaux.

Avec Vincent, un ancien de l’équipe PA, et Thomas, tout deux habitant la région parisienne, nous avons pris connaissance de l’itinéraire des rallyes et avons identifié un point de passage commun aux deux rallyes où l’on pourra optimiser notre temps. Tous ensemble nous avons décidé de les attendre aux étangs de Commelles au Château de la Reine Blanche, près de Coye-la-forêt non loin de la forêt de Chantilly, un endroit vraiment magnifique et apprécié des randonneurs.
 
C'est la première fois cette année que l'organisation annonce et officialise un rallye à l'instar de ce qui se fait parmi les autres Concours d'Elégance de renom. A une exception, c'est la première fois qu'un rallye de supercars est annoncé dans un tel évènement, Peter Auto s'est associé avec l'Ultracar Sports Club du SRO Motorsports Group pour nous ramener les plus belles et les plus rares supercars.
 
Une photographe officielle est présente pour arrêter chaque véhicule devant la bâtisse classée Monument historique depuis le 9 mai 1989, ceci nous facilitera beaucoup la tâche pour varier les prises de  vues. Les premières à ouvrir le bal sont les anciennes avec une Lamborghini Miura,  Osca 1600 GTZ, une Alfa Romeo Giulietta SZ, une Fiat 8V. Mais aussi une superbe Alfa Romeo 1600 TZ de 1965 et les lignes élégantes de la Talbot Lago T26 Grand Sport Coupé Saoutchik.

Après une heure d’attente, les supercars arrivent enfin pour les derniers kilomètres de leur rallye avant de prendre la direction de l’Abbaye de Royaumont pour le déjeuner. On retrouve plusieurs Ferrari, deux 288 GTO, une F40 noire, une F50 rouge, une Enzo rouge, puis une BMW i8, une McLaren P1, une Gumpert Apollo avec aussi les Lamborghini Diablo SV et Murcielago LP-670 SV et deux Bugatti Veyron.

Les rumeurs évoquaient d’autres véhicules que nous continuons d’attendre. 45 minutes passent et notre patience est lourdement entachée, nous décidons de partir quand surgit la Bugatti EB110 en compagnie d’une Mercedes SLR et d’une McLaren P1 GTR orange mat convertie en street legal pour conclure en beauté ce rallye. Et dire qu'on a failli les rater. A cause de ce retard très important, nous décidons à contre cœur de ne pas aller à l’Abbaye de Royaumont et de prendre la direction du Château de Chantilly pour la mise en place des véhicules sous un grand soleil. Il faut en profiter d’autant que le dimanche est annoncé nuageux et pluvieux.
 
Les préparatifs ont bien avancé, un grand nombre d’autos est déjà en place, je me dirige d’abord vers les Lamborghini Miura qui fête leur cinquantenaire cette année, je continue par l’hommage à Jean Todt qui commémore ses années de copilote et de patron d'écuries avec une Peugeot 205 Turbo 16 de 1986 ou encore une Peugeot 905 Evo 1 de 1993, le grand écart. Un autre hommage est rendu cette année, à l'Ecurie Pozzi, qui nous amène une Ferrari 365 GTB/4 Competizione de 1972, une Ferrari 308 Groupe IV Michelotto de 1982, une Ferrari 512 BB Competizione de 1978 et deux Ferrari 512 BBLM de 1979. Ca envoie du lourd, mais on peut se poser la question de l'intérêt de ces hommages en concours d'élégance, en général on y fête plus souvent les anniversaires. Je continue la balade entre les Prémices de l'aérodynamisme avec une superbe Alfa Romeo 6C 2300 Aerospider de 1935 et une autre Alfa Romeo 8C 2900 B Lungo Berlinetta de 1938, les Formule 1 à moteur avant avec la Ferrari 555 Super Squalo de 1955 que l'on peut retrouver au Grand Prix Historique de Monaco. La journée passe très vite, je rapasse par l'entrée où je retrouve un impressionnant alignement de supercars.

En attendant le défilé des concours d'élégance et concours d'état, vous pouvez vous remémorer les éditions 2014 et 2015 dans notre section Evènements.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir