Événements

/ Vernasca Silver Flag 2016

Castell'Arquato & Vernasca

Quand 

18 Juin 2016

 

On continue nos escapades italiennes avec cette fois, la 21ème édition du Vernasca Silver Flag. Il s’agit d’une course de côte où les participants rallient le plus rapidement possible le village de Vernasca en partant de Castell'Arquato dans la province de Plaisance.  Cette année, le club Piacentino Automotoveicoli d’Epoca, qui organise l’évènement, a choisi de mettre à l’honneur les voitures de course Alfa Roméo avec la présence du Musée d’Arese, de la Scuderia del Portello et des fans du monde entier. Plus de 200 voitures étaient attendues pour faire vrombir leurs moteurs et nous faire revivre un siècle d’histoire. Les voitures admises dans cette épreuve sont les modèles de tourisme, prototypes, monoplaces à l'avant ou à moteur arrière.

 

Le samedi, la journée commence par les inscriptions et vérifications d’usage qui ont lieu jusqu’à 10h.C'est l'occasion d'explorer les paddocks répartis entre l'hôtel Leon D'Oro et le Viale Remondini. Hormis les Alfa Roméo présentes en nombre, on retrouve Ferrari 212 Export en compagnie d'une Ferrari 275 Monza. Une sublime Ferrari 365 GTB/4 Daytona Competizione se cache dans les paddocks. Plusieurs Fiat Abarth 1000 et 2000 Sport sont également présentes. Décidément, Corrado Lopresto, habitué des Concours d'Elegance, nous fait plaisir en apportant sa Guilietta SZ et la 1750 GS Aprile. Parmi les Maserati, on retrouve des 150S et la magnifique 150 GT Fantuzzi. Enfin, vous l'aurez compris, le niveau est là et les belles mécaniques sont au rendez-vous.

Les festivités commencent à 11h avec la première montée des 9km de routes fermées au trafic, c’est le même itinéraire qui fut jadis utilisé de 1953 à 1972. Pour être bien placé, il faut s'y prendre un peu à l'avance, les routes sont fermées environ 30 minutes avant le début de l'épreuve et il serait dommage de se retrouver piégé. C'est la première fois que j'assiste à cette course et bien que j'ai repéré les lieux avec Google Street, c'est l'expérimenté Vincent de CM-Arte, ancien membre de l'équipe, qui me servira de guide pour choisir les bonnes courbes. Les voitures ont du retard, on attend environ 20 minutes avant que l'épreuve soit véritablement lancée. Le plateau est vraiment très riche en Alfa Romeo, c'est un sacré meeting avec une fournée de Giulia GTA, de Giulia Sprint, quelques superbes Giulia TZ 2, des Giulietta Sprint.

Bonheur ou malheur, je ne saurai dire, mais le temps a radicalement tourné et un orage assez violent s'abat littéralement sur nous à mi-épreuve. Cette épisode orage donne un caractère plus épique à cette épreuve et les photos s'en retrouvent métamorphosées, à vous d'en juger. Les voitures sont au ralenti, les pilotes essayent d'avancer tant bien que mal malgré la visibilité limitée. Une Ferrari F40 et une Enzo s'invite aussi à la fête.

Cet épisode fût si bref et puissant que cela contraste avec la redescente des voitures sous un grand soleil. C'est une opportunité unique de réaliser quelques combos et d'immortaliser ces enchainements d'Alfa Romeo à n'en plus finir.

A 15h30, on repart pour une autre montée, mais cette fois on change de spot : direction la grande ligne droite à plat où les moteurs peuvent rugir à tambour battant. J'ai clairement préféré le spot du matin, où la montée donne tout sens et au potentiel énorme, même si cela nous permet de varier les prises et les arrières-plans. Le dimanche, une autre montée est organisée à laquelle je n'assista pas cette année. J'ai d'ors et déjà repéré quelques lassés intéressants que je garde pour une prochaine édition.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir