Événements

/ Miura50 Tour 2016

Viareggio, Lucca & Spiccho

Quand 

11 Juin 2016

Pour célébrer les 50 ans de l’une de ses icônes, la célèbre Miura, Lamborghini organisait du 8 au 12 juin un road trip à l’italienne de 500km. Après avoir regroupé les voitures à Bologne sur la Piazza Minghetti, les Miura ont pris la route vers l’usine à Sant’Agata Bolognese, où les propriétaires venus du monde entier ont visité l’usine et ont participé à l’inauguration du nouveau Musée Lamborghini. Le convoi s’est rendu à Varano de Melegari, pour fait un arrêt chez Dallara Automobili avant de passer la nuit à Parme. La quinzaine d’autos a ensuite longé les routes des Cinque Terre, passant par Portovenere et a fais escale à Viareggio.

 

C’est à Viareggio, devant le Grand Hotel Principe di Piemonte, que je retrouve les Miura. Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs, en passant par le jaune, l’orange, le vert, le bleu, le rouge. Il est 8h du matin quant j’arrive et les propriétaires sont déjà debout pour inspecter et préparer leurs autos, ou alors pour faire quelques réparations mécaniques pour finir le road trip dans de bonnes conditions. L’alignement des Miura est très impressionnant, il n’y a presque personne. Une seule manque à l’appel, la réplique de Miura Jota… mais pas de panique elle vint se garer à côté de ses sœurs dans un vacarme à réveiller un mort.

La Lamborghini Miura a été produite de 1966 à 1973. La Miura est officiellement présentée à la presse et au grand public lors du salon de Genève en mars 1966. Esthétiquement, la Miura étonne en raison de sa ligne assez éloignée des standards automobile de l'époque avec un moteur central transversal arrière. Ferruccio Lamborghini fait figure de précurseur et sa Miura est souvent considérée comme la première supercar de l'histoire. Elle est  dotée d’un moteur 12 cylindres en V de 3,9 litres de cylindrée développant 350 chevaux pour atteindre la vitesse maximale de 280 km/h. La version SV, avec ses 385 chevaux, sera par la suite chronométrée à 288,6 km/h. 746 exemplaires furent produits en comptant les nombreuses déclinaisons sorties : 5 exemplaires de présérie, 474 Miura P400, 140 Miura S, 150 Miura SV, 6 exemplaires de la SVJ et 2 Miura Spider.

 

Je quitte Viareggio avant leur départ pour me diriger vers Lucca, petit village toscan, où les voitures sont attendues pour un stop café. Anecdote d’un joli fail : après les avoir attendu pendant plus d’une heure sur la très jolie Piazza dell’Anfiteatro, nous apprenons qu’elles étaient déjà arrivées depuis un moment sur la Piazza San Franscesco à 5min de marche seulement. Etonnant que nous n’ayons rien entendu, on a bien failli les rater.

Je reprends la route en direction de la Villa Rospigliosi, située dans le village de Spiccho, où les Miura sont attendues pour un déjeuner étoilé Michelin. Les voitures pénètrent dans la résidence et se garent autour de la villa, c’est assez étroit et pas évident de toutes les garer côte à côte. Une séance photo s’organise à l’arrière de la villa pour ma plus grande joie. Les Miura repartiront en direction de Florence où elles ont été exposées jusqu’à la fin du tour.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir