Événements

/ Villa d'Este 2015 - Vendredi

Cernobbio

Quand

22 Mai 2015

 
Aujourd'hui, je vous propose un reportage assez spécial pour moi. Pourquoi spécial me direz-vous ? Et bien parce que vous auriez pu ne jamais voir ces photos. En effet, ce vendredi à la Villa d'Este est en général très attendu par les photographes, il permet d'avoir un premier aperçu du plateau mais aussi, à l'instar du dimanche matin, de pouvoir "s'isoler" avec les autos dans les jardins de la villa et d'en tirer de superbes clichés avec les propriétaires qui veulent bien se prendre au jeu. Cette année a été assez incroyable puisque pas moins de dix voitures ont pu être capturées sur le domaine. Mais cette année, j'ai rencontré deux problèmes de taille qui ont failli compromettre la journée et le weekend ; en premier lieu la bague de zoom de mon 17-55 f/2.8 IS a rendu l'âme, le rendant inutilisable. Heureusement pour moi, mon ami Raphaël m'a dépanné avec un de ses Tamron. En deuxième lieu, la carte CF que j'utilise est devenue subitement inaccessible par l'appareil, m'empêchant de faire des photos, heureusement que je me balade avec d'autres cartes. Mais ce problème a persisté, si bien que ma carte n'était pas non plus accessible par un ordinateur, rendant la récupération des photos impossible par une méthode logique. Heureusement, il existe sur cette terre des gens brillants, j'ai fais appel à la société RecoverFab basée en Allemagne qui a pu en désossant ma carte récupérer l'intégralité des données que je croyais perdus. Je leur suis très reconnaissant car aucune autre méthode de récupération n'a fonctionné et c'est grâce à eux que je suis en mesure de vous proposer ce reportage. Merci à Leopold de RecoverFab. Allons découvrir ces autos de plus près.

La Maserati A6G/2000 Zagato est l'un des douze exemplaires produits par Zagato. Il a participé aux Mille Miglia 1956 mais sortit de la route alors qu'il était classé sixième.

Cette Ferrari 250 GT California Spider Scaglietti est le douzième exemplaire de châssis long produit et est la propriété de Staffan Wittmark.

La Ferrari 250 GT LWB Competizione Berlinetta TdF Scaglietti d'Ilkka Brotherus a été livrée en Finlande pour la Scuderia Askolin et a remporté le Grand Prix de Suède. Elle est réputée comme une des Tour de France les plus originales encore en existence.

Cette Ferrari 365 GTS/4 Daytona Spider Scaglietti est l'une des 121 vraies.

La Lamborghini Miura SV Berlinetta Bertone de Graham Robertson a été présentée au Salon de Genève 1971 dans cette teinte si inhabituelle.

La Ferrari 212 Inter Coupé par Vignale, de 1952, présentée par Bradley Calkins est l'exemplaire de présentation du Salon de Turin 1953. Elle remporte le Prix de la restauration la plus respectueuse.

Berlinetta Lusso Touring est le nouveau concept de la carrosserie Touring qui revisite les lignes de la Ferrari F12 dans un style très élégant qui rappelle toutefois la Lusso de 1963 au niveau du traitement de la poupe, beaucoup moins agressif que celui de la F12. Touring avoue recourir à une douzaine d'alliages légers pour abaisser le poids à 1 525 kilos, soit un gain de 100 kilos, et améliorer la rigidité de 20 %. Outre l'aluminium pour la structure et certaines pièces, la berlinette Touring recourt au plastique renforcé de fibre de carbone pour confectionner le capot, le bouclier avant et le hayon. Il développe toujours 740 chevaux. Touring a annoncé que la Berlinetta Lusso allait donner naissance à une série de cinq voitures.

La Ferrari 166 MM Barchetta Touring est engagée par Clive Beecham. Son premier propriétaire fut Gianni Agnelli, le célèbre patron de Fiat.

La Maserati 60/61 Birdcage Spider Allegretti d'Andreas Mohringer participa à la Targa Florio en 1960, mais elle dut abandonner alors qu'elle était en tête. C'est pour Le Mans qu'elle reçut la carrosserie Streamliner qu'elle a conservé, mais elle dut abandonner.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir